Nouvelle campagne régionale de prévention des intoxications au monoxyde de carbone

Publiée le 11 octobre 2015

           

L'ARS Nord-Pas-de-Calais et l'APPA lance une campagne régionale de prévention des intoxications au monoxyde de carbone

L’action du monoxyde de carbone, gaz inodore, incolore et sans saveur peut être très rapide et sa victime peut perdre connaissance en quelques minutes. Les premiers signes d’intoxication sont le seul moyen de détecter sa présence. Inhalé, il vient se fixer sur l’hémoglobine du sang pour prendre la place de l’oxygène, causant ainsi l’asphyxie. Lors d’une enquête menée auprès de 12 personnes intoxiquées en 2014, 10 ont déclaré ne pas avoir fait le lien avec l’intoxication au CO lors qu’elles ont ressenti les premiers symptômes, à savoir : Maux de têtes, nausées, vertiges, vomissements, perte de connaissance…


Dès les premières fraîcheurs, les foyers rallument leur chauffage principal à combustion (gaz, charbon, fioul, bois, pellets…) et utilisent davantage leur chauffage d’appoint (feu à pétrole, cheminée, etc.). Des gestes anodins qui peuvent rapidement tourner au drame notamment si l’entretien des appareils a été négligé.


L’Agence Régionale de Santé (ARS) et ses partenaires vous rappellent qu’avec l’arrivée de l’automne, le Nord-Pas de Calais passe en niveau de mise en vigilance saisonnière pour les intoxications au monoxyde de carbone.

Dossier de presse 2015 :
Campagne régionale  de prévention des intoxications au monoxyde de carbone

Consulter la rubrique monoxyde de carbone.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de l'ARS Nord-Pas-de-Calais